Durabilité

La volonté d’intégrer la notion de durabilité dans l’ensemble des choix architecturaux a fait du pavillon un bâtiment éco-durable cohérent. Ces caractéristiques éco-durables s’articulent autour de trois aspects importants du fonctionnement du bâtiment : d’abord, la limitation en demande d’énergie, ensuite la gestion de la demande en eau et enfin l’utilisation de matériaux naturels et recyclables.

Limiter la demande d’énergie

Limiter la consommation d’énergie revient en quelque sorte à éviter les pertes inutiles. Dans cette optique, le pavillon a été conçu sur le modèle d’un bâtiment économe en énergie. Compact et bien orienté, il présente un rapport surface/volume réduit qui permet de réduire les besoins calorifiques. Le pavillon se distingue également par les caractéristiques techniques suivantes : les rapports intéressants entre plein et vide, l’entrée de la lumière du jour, la bonne qualité d’isolation et la stratégie de ventilation adaptée et calquée sur la technique des puits canadiens.

L’utilisation de l’eau du Canal, mise à disposition par l’Expo, pour alimenter les pompes à chaleur du bâtiment garantit à elle seule une économie de consommation énergétique d’environ 80%. Dans la même veine, le bâtiment intègre des sources d’énergie durables et renouvelables – comme l’énergie solaire produite par des panneaux photovoltaïques intégrés aux panneaux de verre des toitures ou l’énergie électrique produite par l’éolienne attenante au bâtiment.

On le voit, le critère de durabilité du pavillon passe avant tout par une consommation énergétique réduite grâce à la limitation des pertes en énergie mais aussi grâce à la gestion intelligente de ressources énergétiques durables et renouvelables.

La consommation d’eau

Limiter la consommation d’eau du bâtiment est également une manière d’inscrire le pavillon dans une pratique éco-durable. Pour y parvenir, la consommation est tout d’abord limitée grâce à l’utilisation d’appareils économiques en eau. Mais c’est également à travers la réutilisation des eaux grises qu’on réduit la consommation, c’est le cas des douches et des toilettes du pavillon. Une centrale de décantation naturelle par bassin se charge de traiter les eaux grises générées par le pavillon.

Des matériaux naturels et recyclables

Les matériaux de construction du pavillon n’ont pas été choisis par hasard. Au contraire, ils sont eux aussi le reflet de la volonté d’ériger un pavillon éco-durable.

Ainsi, le béton n’a été utilisé qu’en petite quantité, les constructeurs lui ont préféré des matériaux naturels, facilement recyclables, isolants mais aussi modulables, faciles à démonter, le but étant de laisser la plus petite empreinte possible sur le site de l’Expo.

Par ailleurs, l’utilisation de bois et de verre de grande qualité sont une belle illustration du savoir-faire belge.